Sep 162013
 

Le Prix ANI-PixPalace 2013 a été décerné à Paolo Marchetti le 4 septembre dernier, lors de la semaine professionnelle Visa pour l’Image – Perpignan. Avant la remise de ce prix, Paolo Marchetti et l’équipe de l’ANI était conviés par PixPalace autour d’un cocktail dinatoire convivial, afin de célébrer comme il se doit ce nouveau lauréat. Un dotation de 5 000 euros lui a été remise pour poursuivre ces projets photographiques. Un article lui est consacré dans le dernier numéro du magazine Photo.

Son reportage « Cité Soleil, au coeur de l’extrême pauvreté haïtienne »

Cité Soleil est d’une des sept municipalités de Port-au-Prince, née à la suite du dépeuplement de la campagne haïtienne. Il s’agit de la municipalité la plus pauvre de Port-au-Prince. Environ 70% des ménages n’ont pas accès aux soins sanitaires, et le chômage dépasse près de 50% de la population. Cette zone, surnommée « Le microcosme de tous les maux de la société haïtienne », est considérée par l’ONU comme l’une des plus pauvres et des plus dangereuses de l’hémisphère occidental : le chômage endémique, l’illettrisme, l’inexistence des services publics, des conditions d’hygiène déplorables, un crime galopant, une violence armée.

Le Vaudou, religion afro-américaine syncrétique et ésotérique, est fortement ancrée chez les habitants de la Cité. Cette religion est un mélange de tradition africaine avant le colonialisme teinté de catholicisme, pratiquée par 60 millions de personnes dans le monde et quasiment par la population entière à Haïti. Souvent considérée comme une simple superstition ou comme de la magie noire, le vaudou est une religion avec une morale profonde et un enseignement social. Pour échapper à la persécution persistante de l’Eglise, le Vaudou commença vers 1800 à récupérer l’iconographie chrétienne en masquant les dieux traditionnels avec des figures de saints et de madones.

Le parcours de Paolo Marchetti…

Photojournaliste freelance basé entre Rome et Rio de Janeiro. Après une carrière dans l’industrie du cinéma, il se lance dans la photographie, travaille sur les groupes fascistes en Europe, la disparition des minorités ethniques, les réfugiés birmans en Chine, les gangs de Port-au-Prince, les prisons d’enfants au Nicaragua…

Lauréat de nombreux prix, il publie dans les journaux l’Espresso, Vanity Fair, Marie Claire, La Repubblica, Le Corriere della Sera, 6mois, Sunday Times, Spiegel, Newsweek, New-York Times, International Herald Tribune….

http://www.paolomarchetti.org/

  One Response to “Paolo Marchetti, gagnant du prix ANI-PixPalace 2013”

  1. […] Visas de l’ANI et le Prix ANI-PixPalace 2013 sont exposés du 17 ocotbre au 18 novembre 2013 à la galerie du bar Floréal. Le vernissage […]

Sorry, the comment form is closed at this time.